Choisir un stockage dans le cloud performant
By   |  April 08, 2016

Un stockage gratuit et lent peut suffire pour des photos de famille, mais n’est pas approprié aux applications critiques

Avec la variété de services cloud offrant un stockage photos illimité et gratuit, on peut penser qu’un stockage dans le cloud signifie systématiquement une solution bon marché. Cela peut convenir aux consommateurs, mais un stockage dans le cloud pour les entreprises doit être fiable et répondre aux niveaux de performance et de prix variables en fonction des différents cas d’usage et applications. La plupart des gens peuvent attendre le chargement de photos sur leur smartphone, mais les DSI d’institutions financières ne peuvent attendre que leurs bases de données se mettent à jour.

Le défi de concevoir des services de stockage dans le cloud avec des profils de performance et des niveaux de prix différents est d’éviter la complexité et les coûts des silos de stockage. Les silos de stockage reposent habituellement sur diverses technologies telles qu’un stockage flash pour la haute performance, un stockage hybride qui associe flash et disques traditionnels pour une performance moyenne, et des disques à haute capacité et un stockage objet pour de plus faibles performances et coûts. Le problème réside ici dans la difficulté de gérer diverses technologies nécessitant des outils et compétences différents. L’approche du « ruban adhésif et de la colle » pour assembler de multiples technologies au sein de différents services de stockage aboutit inévitablement à un stockage dans le cloud plus coûteux et moins fiable.

Si une entreprise cherche à transférer son stockage dans le cloud, doit-t-elle aussi prêter attention à la conception de l’infrastructure de stockage sous-jacente si elle obtient le tarif et la capacité souhaités ? Confierait-on son enfant à une baby-sitter sans se soucier de ses compétences ? Plusieurs éléments essentiels sont à prendre en compte pour évaluer la performance de services de stockage dans le cloud.

Identifier les silos de stockage
Autant poser d’emblée la bonne question au fournisseur de cloud : utilisez-vous divers fournisseurs/ technologies pour vos divers services de stockage et accords de niveaux de services (SLAs) ? La réponse que vous recevrez probablement est oui. Même Amazon Web Services utilise différents silos de stockage sur lesquels repose sa gamme de services de stockage tels qu’EBS Magnetic, EBS General Purpose (SSD), EBS Provisioned IOPS (SSD), S3 Object Storage, et Glacier Archive. Plus n’est pas toujours mieux et ajoute souvent à votre environnement applicatif une complexité et des coûts importants. Ce qui nous conduit au point suivant …

Mesurer l’impact sur les applications
Toutes les applications ne sont pas conçues à l’identique et chacune optimise à sa façon l’utilisation du stockage. Le stockage objet peut paraitre attrayant étant donné son niveau de prix, mais votre application supporte-t-elle une API REST pour l’utiliser ? A l’inverse parmi vos besoins, une de vos applications exigeant une faible latence et une haute performance nécessite un stockage flash/ SDD pendant une courte période. Bien entendu, vous pouvez utiliser un stockage dans le cloud lorsque c’est crucial, mais dans quelle mesure est-il facile ensuite de migrer des données vers un stockage sur disque à plus faible performance lorsque vous n’avez plus besoin de rapidité et voulez réduire vos coûts ? Evaluez si vous avez besoin d’outils tiers tels qu’un logiciel de migration et des passerelles ou si vous devez changer votre application. Tout cela amplifie la complexité et les coûts tout en compromettant la fiabilité de votre application.

Identifier les coûts cachés
Trois centimes par giga-octet et par mois semble intéressant sur le papier, mais comprenez qu’il y a dans la majorité des cas de nombreuses dépenses cachées, telles que la bande passante, les copies et les sauvegardes des données, les frais par I/O (entrées/ sorties), les coûts pour plus de performance et de migration entre les niveaux de stockage, etc. Si vous n’y prêtez pas attention, vous pouvez au final payer le double, le triple, ou même 10 fois plus que ce vous pensiez initialement.

Quelle est alors la meilleure façon d’éviter ces difficultés et de simplifier la mise en œuvre d’un stockage dans le cloud et vos besoins en performance ?

Choisir une architecture de stockage unique pour un stockage dans le cloud
Les silos et les multiples architectures de stockage ajoutent de la complexité et des coûts. Il est important de chercher une technologie sous-jacente basée sur la même architecture : système d’exploitation, système de fichiers, et outils d’administration et de monitoring du stockage. Pour offrir un stockage dans le cloud basé sur la performance une architecture de stockage unique doit :

  • Supporter les applications à haute performance selon un mode entièrement flash
  • Ajuster automatiquement le réglage entre le flash et les disques pour s’adapter aux charges variables.
  • Assigner automatiquement au mode disque les données et applications plus lentes

Si les conditions ci-dessus sont remplies, il est temps d’examiner la simplicité ou la difficulté d’établir et de changer vos SLAs en termes de performance. Est-ce aussi simple que de modifier le paramétrage d’un logiciel ou devez-vous transférer vos données d’un bouquet de services vers un autre ? Gardez à l’esprit que les migrations peuvent être coûteuses et perturbatrices notamment lorsqu’il s’agit de déplacer d’importants volumes de données.

Une architecture de stockage unique présente aussi l’avantage de simplifier votre intégration d’application. Les responsables d’application n’ont plus besoin de s’inquiéter de plusieurs APIs, interfaces, et outils tiers de stockage et de la migration des données entre différents niveaux et services de stockage. Au contraire, les applications s’intègrent au stockage d’une seule façon, ce qui vous permet d’établir le rapport prix/ performance adapté à chaque application à tout moment et de faire des changements dynamiques si nécessaire.

Une architecture de stockage unique réduit également les coûts des tâches courantes de stockage telles que les snapshots et sauvegardes des données, la réplication les données vers plusieurs destinations quelle qu’en soit la source et quelles qu’en soient les performances et la technologie de destination, ainsi que le chiffrement des données pour des raisons de sécurité et de conformité.

Envisager un stockage d’entreprise dans le cloud implique de comprendre la complexité associée aux silos de stockage, l’impact du stockage dans le cloud sur les applications et charges de travail, et l’ensemble des coûts et risques lorsqu’il s’agit d’arbitrer entre des silos de stockage et une architecture de stockage unique. Il n’appartient qu’à vous de faire le bon choix !

A propos de l’auteur
Gabriel CHADEAU est Country Manager France chez Nimble Storage

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index