Dell Precision M3800
By   |  October 15, 2015

La version 2015 du Dell Precision M3800 s’impose comme la station de travail mobile par excellence, conçue pour les tâches les plus exigeantes, en particulier dans les domaines de l’architecture, du graphisme, des calculs scientifiques et des tâches d’ingénierie. Elle s’articule autour d’un puissant processeur Intel Core i7 et du GPU professionnel Nvidia Quadro K1100M, mais ses atouts ne s’arrêtent pas là. Un écran de très haute résolution 4K et un port Thunderbolt 2 constituent deux franches nouveautés par rapport au Dell Precision M3800 de l’année dernière. Il s’agit donc d’une station mobile résolument haut de gamme, l’une des solutions les plus pratiques et luxueuses si vous avez besoin d’un large espace de travail dans un écrin réduit et léger.

Design et fonctionnalités
Le Precision M3800 est une station de travail mobile ultrafine. Mesurant 18 x 374 x 254 mm, il présente rigoureusement les mêmes dimensions que le modèle de l’année précédente. La machine pèse 1,8 kg, ce qui est bien plus léger que le Dell Precision M2800 de 17 pouces ou encore que le Lenovo ThinkPad W540, l’une de nos références en matière de station de travail mobile. Le châssis n’embarque que des matériaux de qualité supérieure, notamment un revêtement en fibre de carbone sur la partie inférieure.

L’écran de 15,6 pouces en iridium gallium zinc oxyde (IGZO) est protégé par un revêtement bord à bord Corning Gorilla Glass NBT. Il est par ailleurs tactile sur dix points de contact. La résolution Ultra Haute Définition (3840×2160 pixels) vous offre un plus large espace de travail que sur les écrans Full HD à la résolution de 1080p. La surface d’affichage supplante même la définition de 2880×1800 pixels de l’Apple MacBook Pro 15 pouces 2014 ou même de l’écran 3K (2880×1620 pixels) du Lenovo W540.

Vous pouvez ainsi visionner une vidéo HD 1080p dans une fenêtre, tout en scrutant simultanément vos e-mails. Ce large espace de travail constitue par ailleurs un atout supplémentaire si vous devez travailler sur des plans d’architecte, des diagrammes scientifiques, d’immenses feuilles de calcul ou de multiples vidéos HD en 1080p. La qualité d’affichage est excellente, avec de fins dégradés et de splendides couleurs. La machine ne dispose toutefois pas de l’outil d’étalonnage qu’intègrent le Lenovo W540 et le Toshiba Satellite P50T-BST2N01, un module parfois nécessaire si vous devez calibrer les couleurs pour le print ou le montage de vidéos.

Connectique : un sans-faute
La connectique est excellente. On retrouve un verrou de sécurité, un lecteur de carte SD, un port USB 2.0 et un port USB 3.0 sur la droite de la machine. Les ports USB sont de la même couleur, vous devrez donc les observer de près pour repérer celui qui obéit à la norme USB 3.0 plus rapide. Sur le flanc gauche, vous retrouvez la prise casque, un port HDMI, un port Thunderbolt 2 et un deuxième port USB 3.0. Les trois ports USB sont capables de recharger des appareils pendant la veille. On retrouve dans la boîte un adaptateur USB-Ethernet, ce qui est bien pratique pour profiter d’une connexion filaire afin d’accéder au réseau. On ne retrouve pas directement de port Ethernet sur la machine, une concession que Dell a du faire pour préserver la finesse de son PC portable. Le port Thunderbolt 2 fait aussi office de connecteur mini-DisplayPort, mais vous vous en servirez avant tout pour partager des données et des périphériques avec les stations de travail Mac ou Windows à travers des disques réseau. Du côté des connexions sans fil, la machine est compatible avec les signaux 802.11ac et Bluetooth 4.0.

Accès aux composants : limité
L’accès interne aux éléments est décevant, en revanche. À l’instar du MacBook Pro, le Precision M3800 utilise des vis non-standards pour verrouiller la partie inférieure, ce qui rend impossible le remplacement de la mémoire vive, du stockage ou même de la batterie. Les techniciens de votre service informatique devraient être en mesure d’accéder à ces éléments après avoir acheté les bons outils, mais vous avez plutôt intérêt à tirer parti du support technique de Dell et de la prise en charge sur site après un diagnostic à distance. La machine s’accompagne d’une garantie d’un an, ce qui est relativement court pour une station de travail mobile. Cette garantie est toutefois extensible.

Le clavier rétroéclairé est très confortable, même s’il est dépourvu de pavé numérique. Le large touchpad est centré sur la barre d’espace, et il est aussi réactif que l’écran. Le système intègre Windows 8.1 Pro, avec une clé USB en lieu et place de la traditionnelle partition de récupération sur le SSD de 256 Go. Vous pouvez revenir à Windows 7 Professionnel sur la même licence Microsoft si votre entreprise n’a pas encore standardisé ses procédures sous Windows 8.1. Les 16 Go de mémoire vive suffisent amplement à traiter de larges volumes de données et des images RAW de plusieurs giga-octets.

Performances
La machine embarque un processeur quad-core Intel Core i7-4712HQ et un circuit graphique Nvidia Quadro K1100M. Elle obtient 2664 points au test PCMark 8 Work Conventional et elle se montre ainsi amplement suffisante pour toutes les tâches quotidiennes. Il ne lui a fallu qu’une minute et 19 secondes pour compléter le test d’encodage vidéo Handbrake et 3min30 pour le test sous Photoshop CS6. Ces deux résultats sont très proches des autres stations de travail mobiles haut de gamme, comme l’Apple MacBook Pro (1min17 sur Handbrake, 3min25 sur CS6) et le Lenovo W540 (1min20 sur Handbrake, 3min18 sur CS6). La machine obtient 599 points sur CineBench, ce qui la place derrière le Toshiba P50T-BST2N01 (611 points) et le Lenovo W540 (637).

Les scores du M3800 en matière de jeux 3D correspondent à ceux d’une station de travail professionnelle. On affiche ainsi 22 images par seconde (fps) sur Heaven et 29 fps sur Valley, tous les deux en niveau de détails moyen. C’est légèrement mieux que le circuit graphique intégré Iris Pro de l’Apple MacBook Pro 15 pouces Retina (22 fps sur Heaven, 23 fps sur Valley), même si le Lenovo W540 (30 fps sur Heaven, 42 fps sur Valley) s’est montré plus rapide à ce niveau. Dans tous les cas, le M3800 présente une puissance amplement suffisante pour effectuer tout type de travaux en déplacement.

L’autonomie est davantage contrastée. Durant nos tests, la machine a tenu 4 heures et 53 minutes. C’est une heure de moins que le Lenovo W540 et la version précédente du M3800. La palme dans ce domaine revient toujours à l’Apple MacBook Pro, qui tient près de neuf heures sur une charge complète. L’autonomie du M3800 reste supérieure à celle du Dell Precision M2800 (4h26) et du Toshiba P50T-BST2N01 (2h45).

Conclusion : une franche réussite
Dans l’ensemble, la dernière édition du Dell Precision M3800 est une franche réussite sur le plan de la connectique, du rapport qualité/prix et de la définition de l’écran. Son autonomie est inférieure à celle du modèle de l’an passé, mais ce n’est guère étonnant compte tenu de la plus haute résolution d’affichage. Si vous avez impérativement besoin de l’espace de travail d’un écran 4K, et si vous êtes prêt à garder le bloc d’alimentation à portée de main, le nouveau M3800 reste un excellent choix. Le Lenovo ThinkPad W540 conserve notre préférence dans le domaine des stations de travail mobiles, en particulier grâce à son outil d’étalonnage intégré, sa plus grande autonomie (ainsi que sa batterie amovible), son meilleur accès aux composants et son tarif légèrement plus avantageux.

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index