NVIDIA GTX Titan X : +37%
By   |  July 19, 2015

Elle n’est pas encore sortie que déjà quelques benchmarks paraissent ici et là outre-Atlantique. La carte graphique GTX Titan X, présentée au public il y a quelques jours lors de la GDC (Game Developers Conference) 2015, devrait “incarner” le savoir-faire de NVIDIA en matière d’accélération vidéo et de ce fait constituer pour le fabricant une vitrine technologique importante à l’heure où la concurrence directe, notamment AMD, n’est plus en reste.

Selon une habitude qui commence à lui être chère, NVIDIA n’a dévoilé aucune spécification technique sur la bête. Il faudra probablement attendre la keynote de Jen-Hsun Huang à la GTC la semaine prochaine pour que la lumière soit enfin faite sur cette affaire. Néanmoins, on peut d’ores et déjà penser qu’il s’agira de d’une base GM200 (architecture Maxwell), avec 3072 cœurs CUDA, 192 TMU et un maximum de 12 Go de GDDR5 sur 384 bits. A noter, GTX Titan X disposerait de deux connecteurs d’alimentation, comme les unités GK-110 de la marque, ce qui la placerait dans une enveloppe TDP maximale d’environ 250 Watts. Ce pourrait même être moins, étant donné la meilleure efficacité énergétique de Maxwell par rapport à Kepler.

Toutes ces conjectures mises à part, la carte testée par VideoCardz (www.videocardz.com) et ChipHell (www.chiphell.com) obtient des résultats qui décoiffent. Nos confrères notent un 3DMark 11 Performance à 22 903 points, soit 35 % de mieux qu’une GTX 980, fer de lance actuelle de la gamme GeForce. Les autres déclinaisons du texte (Extreme, FireStrike et FireStrike Extreme) donnent des speedups similaires, toujours supérieurs à 30 % – sur ce qui, de plus, n’est probablement qu’un sample de pré-production avec des drivers encore en développement.

Voilà donc la réponse du berger vert à la bergère rouge. A peine AMD a-t-il annoncé la sortie prochaine de la Radeon R9 390 X à refroidissement liquide, dont on suppose qu’elle sera la première à utiliser de la HBM (High Bandwith Memory), que NVIDIA laisse fuiter sa concurrente directe, sans en avoir l’air. C’est de bonne guerre. Mais on peut aussi s’agacer de cette course permanente aux supputations et aux moindres indices, qui n’a d’objet que d’entretenir le teasing du marché. Reste que ce saut générationnel est important, ne serait-ce que parce que cette architecture servira de base aux futures Quadro M6000 qu’on attend, elles, avec impatience.

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index