OCZ Saber 1000 960Go
By   |  August 13, 2015

Le Saber 1000 est un SSD de classe entreprise conçu pour les applications de lecture intensive positionné pour les forts volumes de données dans le cadre d’un déploiement HyperScale de type hébergement Web et cloud computing. OCZ a développé le Saber 1000 pour éliminer les goulets
d’étranglement en entrée/sortie dans les infrastructures d’entreprise.

Des performances constantes
Comme le nombre de performances augmentation sensiblement avec l’accroissement dynamique des charges de travail applicatives dans l’entreprise, les performances des ressources de stockage deviennent plus importantes. Les SSD font partie des accélérateurs capables d’assurer des performances connues et prévisibles destinées aux applicatifs. OCZ a donc conçu son SSD pour répondre à cette problématique et être ainsi capable de réduire la file d’attente des données à lire et favoriser ainsi la réactivité des applications distribuées à grande échelle.

Une architecture cohérente
Techniquement, le Saber 1000 exploite la technologie Flash NAND 19nm de Toshiba, sa maison-mère, couplée à son contrôleur maison Barefoot 3. OCZ a pris un soin tout particulier pour intégrer la mémoire Flash et le contrôleur afin de préserver la cohérence architecturale et offrir un débit de données soutenu. Le résultat se traduit par des performances assez équilibrées de 550 Mo/s en lecture et de 448 Mo/s en écriture. Cela étant, en nombre d’opérations par seconde, OCZ destine le Saber 1000 à des applications intensives en lecture, de sorte que la balance penche en faveur des opérations de lecture : 91000 IOPS en lecture contre 16000 IOPS en écriture. Une charge de travail répartie à 65% en lecture et 35% en écriture obtient pour sa part un débit de 33000 IOPS. Le score obtenu en lecture en fait un périphérique répondant aux exigences des applications d’entreprise et des charges de travail HyperScale comme les bases de données et l’hébergement web.

A l’abri des coupures de courant
Le Saber 1000 incorpore un dispositif nommé PFM+ (Power Failure Management +) lequel dans le cas d’une soudaine coupure de courant, alimente le SSD pendant une durée suffisante pour préserver l’intégrité des données en flushant le cache. PFM+ repose sur un fichier journal de 16 octets contenant les dernières instructions à effectuer pour éviter la corruption des métadonnées associées. Une fois le courant revenu, le SSD reprend son office sans coup férir.

Un large éventail d’usages
La série Saber 1000, disponible en capacités de 120, 240, 480 et 960 GO, est adaptée aux applications de lecture intensive, tels que la mise en cache de lecture et d’indexation de bases de données, la vidéo à la demande, les environnements VDI, le streaming multimédia, le front-end d’un serveur web, l’infrastructure cloud, l’archivage en ligne, les applications de CRM et d’ECM. Autant de cas de figure où les performances en lecture sont cruciales. En termes de consommation, ce SSD ne consomme que 3,7 watts, un critère à considérer pour réduire les besoins énergétiques et réaliser des économies supplémentaires en raison des exigences réduites de refroidissement.

Un SSD administrable
OCZ a pensé aux administrateurs lesquels bénéficient de StoragePeak 1000, un outil de suivi de gestion et d’administration centralisée des SSD déployés au sein de l‘infrastructure de l’entreprise ou du datacenter à partir d’une simple interface web. StoragePeak 1000 sait se connecter aux machines sous Windows comme sous Linux et intègre un mécanisme de remontée d’alerte. Signalons enfin que la durée de garantie du Saber 1000 est de 5 ans.

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index