50 ans de loi de Moore
By   |  June 26, 2015


Voici déjà 50 ans, Gordon Moore, cofondateur d’Intel, décréta que la puissance des microprocesseurs doublerait tous les 24 mois. Cinq décennies plus tard, cette prédiction continue de se vérifier.

Au fil des investissements consentis dans les technologies de fabrication des semiconducteurs, Intel a fait de la loi de Moore une réalité. Se fiant à ses propres observations et à ses calculs Gordon Moore ne se doutait pas que sa loi durerait aussi longtemps. Pour comprendre cet étonnement, il convient de mesurer le chemin parcouru. Au milieu des années 60, le processus de fabrication reposait sur des tranches de silicium – les fameux wafers – d’un diamètre maximal de 2 pouces. De nos jours, les wafers sont d’un diamètre de 12 pouces, et l’on s’oriente vers des wafers de 18 pouces. Avec une dégringolade dans les coûts de production d’un transistor unique, inférieurs d’un milliard de fois à ce qu’ils étaient voici 50 ans. Et une résultante cocasse édictée par Moore lui-même, qui affirme que le nombre de transistors produit depuis a enfin dépassé le nombre de fourmis sur terre !

1969: une demande pas banale … et une réponse originale
En 1969, l’entreprise japonaise Nippon Calculating Machine Corporation approche Intel pour concevoir un jeu de 12 puces pour sa nouvelle calculatrice Busicom 141-PF. Les Ingénieurs d’Intel répondent en suggérant une famille de seulement quatre puces, dont une programmable. Cet ensemble de quatre puces connue sous le nom MCS-4 comprenant une unité centrale de traitement (CPU) 4004, une mémoire morte (ROM) pour les programmes d’applications personnalisés, une puce de mémoire vive (RAM) pour le traitement des données, et un circuit pour les entrées/sorties (I/O).

1971: le début de l’ère de l’électronique intégrée
Fort de ses 2300 transistors Le processeur Intel 4004 pouvait être programmé pour être utilisé dans une diversité de produits. En cela, il se différenciait de ses prédécesseurs et congénères. Après avoir racheté les droits de Nippon Calculating Machine Corporation, Intel lança la commercialisation du processeur Intel 4004 et de son chipset avec une publicité dans le numéro du 15 Novembre 1971 numéro de Electronic News “annonçant une nouvelle ère dans l’électronique intégrée.”

Le processeur qui donna naissance à une industrie
Le 4004 est donc devenu le premier microprocesseur programmable à usage générique sur le marché et devint l’élément de base autour duquel les ingénieurs pouvaient concevoir des appareils électroniques de leur cru. De la taille d’un ongle, le processeur 4004 d’Intel fournit la même puissance de calcul que l’ENIAC, le premier ordinateur électronique construit en 1946, qui remplissait toute une salle. Pour avoir une idée du chemin parcouru depuis le lancement de l’intel 4004, un processeur Intel Core contient 560 millions de transistors, soit un facteur d’intégration près de 250 000 fois supérieur. La largeur des circuits du processeur 4004 était de 10 microns, ou 10 000 nanomètres. Aujourd’hui, les circuits des microprocesseurs Intel se situent entre 45 et 32 nanomètres. Par comparaison, un cheveu humain moyen est de 100.000 nanomètres de large.

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index