Des disques de 20 To à horizon 2020
By   |  October 13, 2013

Certes, les SSD occupent la une de l’actualité tandis que les acquisitions se multiplient sur ce marché hyper dynamique. Mais dans le même temps, le disque magnétique progresse, les dernières annonces en date montrant qu’il est loin d’avoir tiré sa révérence. Rien d’étonnant à cela : l’augmentation généralisée des volumétries, rapportée au coût de stockage au To, justifie pleinement sa présence dans les datacenters, et ce pour de nombreuses années encore. Ce rapport, les constructeurs continuent de l’améliorer, à l’image de Seagate, qui sortira un disque de 5 To l’an prochain. En ligne de mire sur la roadmap : des unités de 20 To dès 2020.

Aujourd’hui, chez Seagate, la capacité la plus élevée atteint 4 To (Terascale HDD, 5900 tpm). Pour pousser l’espace à 5 To, c’est la technologie SMR (Shingled Magnetic Recording) qui va être sollicitée. Dans cette nouvelle approche, l’enregistrement sur la surface magnétique n’est plus perpendiculaire. Il s’effectue dans une géométrie de type bardeaux – c’est-à-dire des bandes qui se chevauchent partiellement comme les tuiles sur un toit.

Si cette technique maximise l’occupation de surface, elle n’est pas sans inconvénients. Le principal, c’est que la tête de d’écriture est plus large que la tête de lecture, si bien que le SMR impose de jongler avec les données de la bande adjacente qui sont effacées lors d’une écriture. Malgré cette complexité, les gains en capacité de stockage, de l’ordre de 25 %, devraient pousser les concurrents de Seagate à s’affirmer eux aussi comme autant de ténors du bardeau. Il ne leur reste qu’à se dévoiler !

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index