HP démarre ses serveurs uni-socket Apollo 6000
By   |  June 16, 2014

Dans la course générale à l’augmentation du ratio performance sur consommation électrique + espace au sol, c’est au tour de HP de frapper un grand coup avec ses nouveaux systèmes hyperscale Apollo 6000, conçus en étroite collaboration avec Intel et ciblant principalement les applications mono-threads.

 

Le HP Apollo 6000 consiste en un rack 5U pouvant contenir jusqu’à 10 tiroirs incluant chacun 2 lames ProLiant XL220a. Plutôt que d’intégrer des serveurs dual sockets à base d’Intel Xeon E5, ces lames sont propulsées par des processeurs Intel Xeon E3-1200 v3 (4 cœurs cadencés à 3,7 GHz) qui, comparés aux Xeon E5, offrent plus de cœurs, eux-mêmes plus rapides, sur une surface réduite. HP annonce d’ailleurs 20 % de performance en plus pour les applications single thread, 60 % d’économie de surface comparé à un serveur Dell M620 10U/16 ou HP 160 en 48U et, plus généralement, un doublement de la performance par Watt et par dollar. Retour en quelque sorte à plus de simplicité ainsi qu’à plus de flexibilité.

Et question flexibilité justement, les systèmes Apollo se singularisent par une large variété de configurations. Un châssis 5U peut ainsi accueillir des lames de calcul, de stockage ou d’accélération (Intel Xeon Phi ou NVIDIA Tesla). En agrégeant 6 châssis alimentés par un unique système, ce ne sont pas moins de 160 lames qui peuvent être placées dans un espace 48U, une solution dont la très haute densité répond aux attentes de la communauté HPC privée.

© HPC Today 2021 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index