Intel Xeon Phi booste Helios au Japon
By   |  March 18, 2014

Maintenu et exploité par BULL dans le cadre du programme de coopération internationale ITER entre le japon et l’Europe, le supercalculateur Helios, installé à Rokkasho au Japon, va voir sa puissance de calcul passer de 1,5 Pflops à presque 2 Pflops par l’ajout de 180 nouveaux nœuds de calcul bullx B515 contenant chacun deux coprocesseurs Intel Xeon Phi.

Inauguré en mars 2012, Helios est, rappelons-le, mis à la disposition des chercheurs européens et japonais au sein de l’International Fusion Energy Research Center (IFERC) qui est une des composantes de l’Approche Elargie, programme de recherche complémentaire du programme ITER. L’objectif est de maîtriser la fusion nucléaire pour fournir à terme une source d’énergie durable sans émission de dioxyde de carbone ou autres gaz à effet de serre.

Bull a été choisi par le CEA, lui-même mandaté par F4E qui coordonne la contribution européenne, pour réaliser l’installation de la machine et en assurer la maintenance et l’exploitation pour une durée de cinq ans. En ce qui concerne les caractéristiques techniques d’Helios, outre les 180 nouveaux nœuds, il est équipé de 4410 nœuds de calcul intégrant chacun deux processeurs Intel Xeon E5-2600 (Sandy Bridge) à 8 cœurs, interconnectés par un réseau InfiniBand. La machine est par ailleurs dotée d’une mémoire de 280 To et d’un espace de stockage de 5,7 Po.

© HPC Today 2021 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index