L’exascale au sommet du Mont-Blanc
By   |  January 05, 2014

SuperComputing a permis au groupe de recherche en architectures hétérogènes de BSC, dirigé par Alex Ramirez, de dévoiler un troisième prototype de ce à quoi pourraient ressembler les futures machines exaflopiques qui devront allier puissance et faible consommation. Qui dit efficacité énergétique dit évidemment GPU et CPU basse consommation, ceux-là mêmes qui motorisent nos mobiles préférés. C’est donc sur des processeurs de ce type que le troisième prototype de Mont-Blanc est basé : des ARM Cortex-A15 combinés à des GPU Mali-T604 sur le même die. Pour mémoire, le précédent prototype, Petraforca, dévoilé plus tôt cette année, contenait un CPU quadri-core Cortex-A9, deux fois moins puissant que le dual-core Cortex-A15, et utilisait un coprocesseur NVIDIA Kepler K20.

Ce nouveau cluster se distingue également par le système de châssis et de rack des lames Bullx B505. C’est dans cet écrin que se logent les 1620 cœurs ARM et les 810 accélérateurs graphiques, qui ensemble offrent une puissance crête de 26 Tflops. On compte six châssis contenant chacun neuf lames embarquant quinze cartes de calcul Mont-Blanc. Une lame délivre environ 485 Gflops pour 200 W – un chiffre à comparer au 1,4 Tflops servis par Kepler K40 pour une enveloppe de 235 W. C’est probablement avec la prochaine itération, qui inaugurera les CPU ARM v8 en 64 bits, que l’efficacité énergétique de ce design prendra tout son sens. Le projet venant de recevoir 8,1 M€ supplémentaires de la part de la Commission Européenne, sa pérennité est assurée pour au moins deux années supplémentaire.

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index