QCloud, premier ordinateur quantique dans le nuage
By   |  October 13, 2013

L’initiative du centre de recherche en photonique quantique de l’Université de Bristol a de quoi séduire. Ses responsables ont placé dans le Cloud un processeur quantique sur lequel tout un chacun (ou presque) peut venir faire tourner ses expériences. L’objectif est clairement pédagogique : le centre a également mis en ligne un simulateur graphique où l’on peut s’essayer à programmer (le terme est-il vraiment adapté ?) le processeur quantique et à mettre au point ses “manips” avant de les lancer sur le calculateur. Le projet a bénéficié du soutien du ministère britannique de la Défense, qui voit d’un bon œil les chercheurs s’intéresser au calcul quantique, perçu comme riche de promesses notamment pour la cybersécurité.

 

Difficile de prédire à quel horizon les ordinateurs quantiques commenceront à investir les salles blanches de production mais D-Wave Systems, pionnier dans ce domaine d’avant-garde, a obtenu un beau succès au début de l’été. Après avoir vendu sa première machine à Lockheed Martin en 2011, le Canadien a réussit à embarquer la NASA et Google dans l’aventure. Le second a en effet annoncé sa volonté de créer un laboratoire dédié à l’intelligence artificielle quantique, laboratoire partagé avec l’Ames Research Center du premier ainsi qu’avec la USRA (Universities Space Research Association). Si le D-Wave 1 de Lockheed Martin n’offrait “que” 128 qubits, si le D-Wave 2 de Google et al. est une version 512 qubits, QCloud, pour sa part, se limitera à 2 qubits. Juste assez pour toucher du doigt la réalité quantique, si l’on ose dire.

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index