Bâtir une place de marché pour l’écosystème HPC des ingénieurs, scientifiques et fournisseurs de service Cloud
By and   |  October 20, 2015

Concevoir des produits de meilleure qualité, raccourcir les délais de commercialisation, et réduire les défauts des produits très en amont dans leur conception afin d’améliorer le retour sur investissement sont des objectifs qui peuvent être atteints en ayant recours aux simulations réalisées en calcul haute performance lors de la première phase de leur cycle de vie.

Les ingénieurs et les scientifiques exploitent aujourd’hui trois grands outils informatiques pour leurs simulations: les postes de travail, les serveurs et les ressources Cloud. Chacun de ces trois outils comporte des avantages et des inconvénients, que nous allons passer en revue.

Nous présenterons également l’approche d’UberCloud – une offre sophistiquée qui semblait totalement irréaliste démarrée voici trois ans à peine. Mais il suffit de regarder le chemin parcouru pour se rendre compte qu’aujourd’hui, le Cloud computing est réellement devenu meilleur, plus performant et moins onéreux.

Votre choix de poste de travail, de serveur et de cloud
Pourquoi donc de nombreux ingénieurs continuent d’effectuer des simulations sur leurs postes de travail, alors que – Selon le Conseil américain de la compétitivité, [1] – 57% sont insatisfaits des limites de performance de leurs postes de travail? La raison principale est que les solutions de alternatives, qu’il s’agisse de serveurs plus performants et de ressources Cloud HPC publics, devaient faire face à plusieurs défis, du moins jusqu’à une date récente.

57% des ingénieurs sont insatisfaits des performances de leurs postes de travail. Ils ont besoin de davantage de ressources informatiques.

L’acquisition d’un serveur HPC performant s’accompagne d’un TCO (Coût de possession total) élevé, ce qu’a démontré IDC en 2007 [2]. Lorsque l’on inclut au coût du serveur les frais de personnel, de formation, des logiciels, des temps d’arrêt, et des coûts de maintenance sur trois ans, le TCO atteint facilement 10 fois le coût du serveur d’origine. Sans oublier les processus d’approvisionnement et d’approbation préalables, souvent longs et douloureux. Autant de facteurs qui complexifient pour beaucoup le calcul du retour sur investissement (ROI), bien qu’il puisse être conséquentvselon une étude récente d’IDC portant sur le ROI du HPC [3].

Le HPC dans le Cloud – Quels avantages ?
La Cloud représente une opportunité pour les PME de bénéficier des avantages offerts par le HPC.

Pour les ingénieurs et les scientifiques, disposer de ressources HPC dans le Cloud leur permet de continuer à utiliser leur poste de travail pour les tâches de conception et de développement quotidiens, et de déporter les tâches plus complexes et chronophages vers le cloud. Les principaux avantages de la solution HPC Cloud sont un accès à la demande à des ressources virtuellement « infinies » en particulier pour les PME qui ne peuvent pas se permettre d’immobiliser leur trésorerie en investissant dans des serveurs HPC coûteux. Le modèle Cloud avec une facturation par abonnement ou à l’usage procure un triple avantage : des dépenses réduites, étalées dans le temps et adaptées à la hausse comme à la baisse en fonction des besoins réels.

Pour les utilisateurs de Cloud: déporter les tâches lourdes, complexes et gourmandes en temps vers le cloud.

Pour les fournisseurs indépendants de logiciels (ISV), le Cloud constitue une nouvelle plate-forme de livraison pour leurs logiciels. Un tel canal totalement nouveau, leur ouvre l’accès à de nouveaux clients, auxquels ils peuvent proposer leurs offres logicielles selon de nouveaux modèles plus souples. Cette évolution requiert également un changement dans les stratégies liées aux prix, aux relations avec les revendeurs, au modèle de licence et aux flux de revenus. Le Cloud permet aux ISV de répondre instantanément aux besoins de leurs clients et notamment d’être en mesure de mettre à la disposition de ses clients davantage de licences dans un laps de temps très court en cas de pics de charge face auxquels l’entreprise doit réagir rapidement.

Les nouvelles technologies de conteneurs logiciels permettent aux ISV d’installer, d’évaluer et de tester leur logiciel une seule fois puis de l’exécuter sur autant de postes que nécessaire sans nécessiter de réinstallation complexe. Comme cela a déjà été démontré dans le monde de l’informatique d’entreprise le Cloud conjugue des économies d’échelle, des facultés d’innovation et une agilité basée sur un modèle d’exécution applicative entièrement en SaaS (Software as a Service). Un modèle qui a fait ses preuves et qui a conduit à un monde d’applications majoritairement SaaS qui influence désormais également la communauté du logiciel technique.

Pour les éditeurs de logiciels le Cloud est une nouvelle plate-forme de livraison, un nouveau canal de commercialisation et l’accès à de nouveaux clients.

Pour les fournisseurs de ressources cloud: voilà qui est moins simple. Vu que vous n’êtes pas Amazon, Google ni Microsoft vous courez le risque d’être coincé dans la guerre des prix de ces gros acteurs. La seule façon d’y échapper est d’ajouter de la valeur à vos ressources d’infrastructure cloud. Une façon devenue courante aujourd’hui est de travailler en étroite collaboration avec les éditeurs de logiciels pour proposer des offres ‘tout en un’, en procurant un service client de qualité une politique d’information ouverte. Le risque est cependant d’avoir des difficultés à rendre le coût de ces offres lisible, faute de quoi cela aura davantage de risque de faire fuir les clients potentiels.

Les fournisseurs de cloud doivent travailler avec les éditeurs de logiciels pour proposer une formule « tout en un » combinant logiciel et matériel.

Pour les consultants et indépendants: Ce groupe est très chanceux! Ces consultants ont soudainement de nouvelles opportunités par la possibilité d’ajouter des ressources logicielles et informatiques dans le Cloud pour leurs services de consultation sans avoir à payer à l’avance, et qu’ils peuvent facturer à leur client.

Navigation

<12345>

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index