HPC dans le cloud – Les français aux avant-postes
By   |  November 29, 2013

Collaviz, projet de visualisation distante avancée dans lequel Oxalya était largement impliqué.

(Cet article fait partie de notre dossier HPC Dans Le Cloud)

Face au rouleau compresseur Amazon, la résistance s’organise. A côté de grands noms du cloud public tels Rackspace et de constructeurs tels IBM avec Platform Computing ou SGI avec Cyclone, deux acteurs français se démarquent avec brio (cela dit sans chauvinisme aucun) : Bull et son Extreme Factory, d’une part, et OVH d’autre part qui s’est offert une réelle compétence HPC avec l’acquisition d’Oxalya en 2012. C’est sur la base de l’expertise d’Oxalya qu’OVH est en train de relancer son offre HPC, avec de la location de puissance de calcul au mois ou à l’heure à un prix très compétitif. L’offre HPC Spot, qui s’appuie sur un cluster mutualisé, s’affiche à 0,08 € HT par cœur et par heure – un tarif proche de celui des services de cloud généralistes. Au mois, la location d’un nœud biprocesseur Xeon E5-2670 avec 64 Go de RAM est facturée 399 € HT, avec différentes options techniques disponibles y compris l’InfiniBand.

L’Extreme Factory ayant été lancée il y a maintenant trois ans, Bull dispose de son côté d’une réelle expérience dans le calcul à la demande. “Notre plateforme est issue de l’acquisition de Serviware en 2007” rappelle Marc Levrier, responsable de l’offre Extreme Factory. “La direction de Bull nous a demandé de réfléchir à la mise en place de services de calcul dans le nuage. Chez Serviware, nous avions les compétences sur le déploiement de clusters chez des clients dans les secteurs classiques du calcul intensif : ingénierie, pharmaceutique, biosciences. On s’est donc lancé dans l’industrialisation de nos outils et le développement de portails d’accès pour créer une offre à la demande dès la fin 2009.

C’est sans doute ce qui explique l’importante variété applicative proposée. Outre les solutions Open Source classiques que sont BLAST, FASTA, GROMACS, OpenFOAM ou VisIt, Bull est parvenu à formaliser des accords avec une bonne partie des éditeurs de solutions de calcul du marché. Sur Extreme Factory, on peut ainsi utiliser Altair Hyperworks, Fluent et CFX d’Ansys, Bakery Relight, CST Studio Suite, COMSOL Multiphysics, Virtual Performance Solution d’ESI Group ou encore STAR-CCM+ de CD-adapco. Logiquement, Bull peut se targuer de quelques belles références clients. Dassault Aviation, Arcelor-Mittal, Continental, ITER… figurent ainsi parmi un panel de “comptes” qui s’étend à l’Europe, aux Etats-Unis, à la Russie, à Israël ou encore à la Corée du Sud. “Depuis l’an dernier, notre offre cloud connaît un véritable engouement” affirme Marc Levrier, qui revendique quelques dizaines d’industriels utilisateurs.
 
(Dossier HPC Dans Le Cloud : article précédent | suivant)
 

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index