HPC dans le cloud – Quand l’industrie tente l’expérience
By   |  November 29, 2013

XRV, la solution de visualisation 3D distante proposée par Bull sur Extreme Factory.

(Cet article fait partie de notre dossier HPC Dans Le Cloud)
 
Croire que le cloud ne touche encore que la communauté universitaire serait toutefois une erreur, comme en témoigne l’Ubercloud HPC Experiment. Financée notamment par Intel, Bull et Autodesk, l’initiative a permis à 80 équipes de 48 pays de tester le nuage comme plateforme de simulation. L’idée était de valider de multiples codes, Open Source, propriétaires ou commerciaux,­ sur des environnements cloud académiques ou sur Amazon. Prévisions météo, calculs de CFD, de structures, de rayonnements électromagnétiques, la variété des domaines couverts et des solutions d’hébergement testés fait tout l’intérêt de cette expérience. Les premiers résultats sont manifestement assez enthousiasmants, tant en terme de résultats opérationnels pour les participants que de buzz dans la communauté.

S’il est difficile de tirer des conclusions universelles à partir des 25 cas d’usage évoqués dans les premiers bilans d’étape, il n’en reste pas moins que les utilisateurs valident globalement l’intérêt du cloud pour leurs calculs. Ils ont effectivement apprécié l’accès rapide à un nombre important de nœuds qu’apporte l’approche on-demand, tout en soulignant quelques limites inhérentes au mode hébergé. Après avoir réalisé des calculs de charge de structure avec Abaqus sur les serveurs cloud de Nimbix, un fournisseur d’infrastructure à la demande texan, Frank Ding, ingénieur R&D chez Simpson Strong-Tie, déplore la lourdeur des échanges de données avec la plateforme. Il conseille également 4 Mbit/s de bande passante effective pour travailler en visualisation 3D distante dans de bonnes conditions. Un chiffre qui, nous allons le voir plus loin, est peut-être un peu sous-dimensionné.

Autre exemple, celui de Sulzer Pumps, qui a exploité l’Extreme Factory de Bull pour une simulation CFD à partir de l’application Palabos (FlowKit Ltd). Bull a compilé le code pour sa plateforme et mis en ligne un formulaire simplifiant le lancement des simulations. Résultat, le client a apprécié de pouvoir disposer d’une configuration permettant de lancer des runs hors de portée jusqu’alors mais aurait souhaité personnaliser l’interface et les modèles mis en lignes par le fournisseur. “L’utilisateur doit accepter la solution telle qu’elle est proposée. A lui de décider si elle lui convient ou pas” déclare Felix Mugi, responsable de l’équipe ayant utilisé la solution. Une remarque finalement assez fréquente dans un contexte technologique en cours de maturation. Les directeurs informatiques ne disaient pas autre chose, il y a quelques années de cela, lorsqu’ils déployaient en masse et à grand frais leur CRM Siebel. Salesforce.com a su montrer qu’une offre cloud, même standardisée, pouvait remettre en cause cette idée reçue.
 
(Dossier HPC Dans Le Cloud : article précédent | suivant)
 

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index