Software Defined Storage : openstack et hyperconvergence chez Datacore
By   |  June 14, 2015

A l’occasion de son récent passage à Paris, le CEO de Datacore, Georges Teixeira, a accepté un entretien pour livrer sa vision du marché du software defined storage au travers d’annonces récentes.

La nouvelle édition de SANsymphony PSP a constitué une étape marquante pour les deux produits phares de Datacore, SANsymphony actuellement en V10 et le Virtual San. Datacore joue la carte depuis de nombreuses années maintenant d’unificateur des multiples environnements de stockage proposés actuellement sur le marché du stockage. Et l’éditeur est clair, que l’on parle d’hyperconvergence, de SAN tant virtuel que physique, ou encore de Cloud, SSY V10 et Virtual San supportent le tout. Les services Datacore sont répertoriés par l’éditeur selon quatre caractéristiques : disponibilité, performance, efficacité et naturellement gestion des infrastructures de stockage.

Stockage et Cloud, un tandem indispensable
Parmi les dernières améliorations proposées correspondant à la partie gestion, l’intégration aux environnements Cloud notamment via le support de la norme de facto Openstack et notamment Cinder. Impossible de parler Cloud de nos jours sans prononcer le terme Openstack car la majorité des équipementiers et des éditeurs évoluant dans le secteur du stockage le supportent. Cela devient donc un moyen évident pour s’ouvrir à de nombreuses plateformes tant privées qu’hybrides. Comme cela s’inscrit également dans la grande tendance de l’hyperconvergence où temps de calcul, stockage et réseau peuvent être combinés sur du matériel serveur standard de type X86 ou des plates formes propriétaires boostées. Côté datacenter, Datacore joue sur les deux fronts : distribué et multi-tenant. Bref de l’Openstack à tous les étages concernant l’infrastructure Cloud. Même si quelques voix s’élèvent et dénigrent l’aspect standard de facto d’Openstack car ceux qui poussent dans cette direction sont surtout les acteurs prépondérants des différents marché de l’IT, stockage, serveurs, applications, Cloud (Google, VMware, Microsoft, Dell etc.) et qui peuvent faire entendre leur voix. Sur le terrain et dans le quotidien des entreprises cela peut être une toute autre affaire … En ce qui concerne les Cloud publics les plus courants, Datacore s’intègre également mieux avec les environnements Amazon et Azure.

Services SDS tous azimuts
Sur l’aspect Software Defined Storage, quelques nouveautés arrivent pour faciliter les nouveaux usages. Le VDI, par exemple, fait un peu plus que de simplement faire parler de lui ces derniers temps car les implémentations sont de plus en plus nombreuses même si il est encore tôt pour parler de banalisation. Pour Datacore, la cible sur ce marché est la PME ou des organisations départementales avec des installations inférieures à 500 postes. L’un des principaux freins à l’adoption du VDI en entreprise a été jusqu’ici un stockage trop cher en termes de quantité comme de performance. Datacore s’est spécialisé depuis un peu plus de deux ans sur le VDI car en combinant les fonctions de son infrastructure de stockage virtuel et les dernières technologies, l’éditeur a pu réduire les coûts de base. Par exemple, les entrées/sorties sont optimisées grâce au fait que Datacore puisse effectuer certaines tâches directement en DRAM proches des processeurs et non en mémoire flash. Des améliorations également à noter côté automatisation et gestion des déploiements des postes VDI.

Arrivée aussi de fonctions de déduplication et compression effectuées en tâche de fond pour certains disques virtuels regroupés au sein de pools. Dans le même registre côté backup, le support des environnements Veeam (au travers de scripts) est désormais d’actualité afin d’améliorer la centralisation de ces tâches et leur automatisation notamment pour les environnements VMware. SANsymphony PSP, c’est aussi l’arrivée d’une console centralisée pour différents environnements Sansymphony distribués géographiquement tout en proposant une granularité fine en terme d’administration sur les sites distants.

Le focus : performances des entrées-sorties
C’est à différents niveaux que Datacore a travaillé sur les entrées-sorties. A commencer par l’arrivée de nouvelles métriques pour disques virtuels et remontées d’alertes des environnements physiques. D’un point technologique, les accès à la mémoire flash ont été également travaillés. Dans le même registre, la fonction Random Write Accelerator qui consiste, quant à elle, à stocker en cache un certain temps des informations ayant un lien, afin de pouvoir les écrire de façon séquentielle sur les disques et non de façon dispersée, optimisant ainsi le temps de latence induit par l’accès à ces données en termes de tête de lecture.

SDS et Hyperconvergence au travers de Partenariats
L’idée de l’hyperconvergence repose sur un matériel physique standard voire boosté chez certains au sein de boîtes noires et sur lequel on effectue un regroupement de toutes les fonctions de computing, stockage et réseau pour faciliter l’extension des datacenters comme des infrastructures d’entreprises nécessitant toujours plus de puissance. Le marché du stockage n’échappe pas à cette tendance. Une opportunité pour la solution SDS Datacore agnostique que l’éditeur travaille en se rapprochant des différents fournisseurs de plateformes physiques. Ainsi Huawei, Fujitsu, Dell, Lenovo ou encore Cisco sont aujourd’hui à accrocher au tableau de chasse de Georges Teixeira, CEO et fondateur de Datacore.

Pour ce dernier, l’hyperconvergence est une évolution naturelle de l’IT. L’évolution du marché vers le software defined storage dont il fut l’un des pionniers en 1998, a fini par lui donner raison. A tel point que selon Georges Teixeira, la suite de cette convergence est inéluctable, qu’il résume en une maxime : « l’avenir du stockage c’est le serveur ». Et d’évoquer des perspectives de croissance très positives au travers de partenariats phares comme celui signé en Mars dernier avec Huawei et les pourparlers en cours avec le numéro 2 chinois, Lenovo, qui s’ils aboutissent, feront émerger deux nouveaux géants avec une très forte faim de conquête au pays des serveurs hyperconvergés…

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index