CARRI Systems HighServer XLR4 Blade 
By   |  July 27, 2015

Ne vous y trompez pas, dernière ce dénominatif anglophone se cache une véritable innovation française. Le HighServer XLR4 Blade est le fruit d’une collaboration accrue entre le constructeur français CARRI Systems et Gigabyte. Ce serveur destiné, entre autre au marché du Cloud Gaming et du VDI, ne manque pas de surprendre par ses partis-pris technologiques.

Qui aurait pu imaginer un jour que l’on puisse transformer un châssis 2U doté de quatre lames indépendantes en solution GPU. C’est pourtant un constructeur français qui en a eu l’idée le premier. CARRI Systems, spécialisé dans les solutions informatiques haute performance sur-mesure, a dû innover pour répondre aux attentes d’un marché dont la problématique était de pouvoir disposer d’une solution basée sur des accélérateurs GPU avec un excellent rapport performance/consommation/prix. Les équipes du constructeur francilien n’ont pas hésité à innover pour contourner les standards existants. Ils ont pour cela revu l’agencement d’une lame serveur, retiré l’inutile tout en étant très ingénieux. Le HighServer XLR4 Blade embarque par exemple dans chaque lame une carte mère au format Mini-ITX. Résultat, le constructeur a économisé suffisamment de place pour installer en plein milieu de la lame une carte graphique professionnelle ou un accélérateur GPU passif. Pour atteindre de tels objectifs, les équipes techniques ont dû revoir les flux de refroidissement de la lame afin de garantir la bonne ventilation du GPU et offrir un maximum de performance. Présenté en avant-première à la GTC 2014 à San José, le HighServer XLR4 Blade a brillamment passé les certifications des différents constructeurs. Le serveur est certifié pour les cartes Intel Xeon PHI, AMD FirePro, Nvidia Tesla et Nvidia Grid. CARRI Systems est même d’ailleurs désormais référencé par Nvidia comme constructeur OEM. Un privilège qui fait de l’entreprise française un modèle à suivre.

La HighServer XLR4 Blade se heurte tout de même à quelques limitations technologiques réduisant son champ d’action. Là encore, le constructeur français explique ne pas avoir la prétention de répondre à tous les besoins mais de remplir un vide sur le marché du HPC. CARRI Systems souhaite inscrire son serveur dans la dynamique nécessaire du green IT. C’est sans doute ce qui explique que la carte mère au format Mini-ITX n’embarque qu’un processeur. Ce dernier ne peut d’ailleurs être qu’un Intel Xeon E3 v3. Il offre de nombreux avantages sur son grand frère, le Xeon série E5. Un prix de revient plus avantageux, une consommation moins élevée à fréquence équivalente. Le Xeon E3 v3 ne dépasse pas les 84 W alors que la version haut de gamme atteint les 160 W. Il n’y a donc pas de débat. La carte mère ne dispose en outre que de deux slots mémoires avec une capacité maximale de 16 Go. C’est certes peu sur le papier mais suffisant pour bon nombre d’applications et usages. Le fait de mettre l’accélérateur GPU en direct avec la mémoire et le processeur augmente considérablement les performances de l’ensemble. Les mesures effectuées par notre laboratoire de tests démontrent la cohérence des choix technologiques et techniques du constructeur français. La rédaction a par ailleurs été impressionnée par l’alimentation redondante centralisée capable de supporter une consommation par lame de 400 W à pleine charge. Le HighServer XLR4 Blade a tout de même un défaut : Il ne dispose pas de connexion réseau au-delà du Gigabit Ethernet. Une limitation à connaître pour certains domaines. Malgré cela, ce serveur est sans aucun doute la solution idéale pour des usages en pleine expansion comme le Cloud Gaming, le VDI et le calcul intensif.

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index