Fujitsu Eternus CD10000: L’Hyperscale à l’échelle de l’Exascale
By   |  August 12, 2015

Avec l’Eternus CD10000, Fujitsu lance la première plateforme de stockage au monde conçue pour évoluer aussi longtemps que les données en ligne seront nécessaires. Une offre adaptée aux organisations ayant besoin de capacités de l’ordre du péta-octet pour des traitements Big Data.

L’ETERNUS CD10000 est une nouvelle offre de stockage qui, à l’inverse des baies classiques, n’utilise ni ASIC ni logiciel propriétaire, mais des noeuds serveurs classiques et un logiciel open source (RedHat Ceph sur CentOS). Cette solution en Scale-Out peut stocker une capacité totale de 56 Peta-octets. Elle vise particulièrement toutes les entreprises et opérateurs qui assemblent aujourd’hui une infrastructure en Cloud privé OpenStack.

Une réponse à trois besoins
En tant que plate-forme de stockage avec une capacité virtuellement illimitée, le CD10000 est conçu pour répondre aux exigences de la croissance exponentielle des données. Avec un volume global des données générées et conservées en ligne qui continue à se multiplier, les organisations font face à trois problèmes majeurs: augmentation de la demande sur l’évolutivité, une plus grande complexité et de coûts associés, et des limites physiques à contourner pour être en mesure de migrer les données entre systèmes de stockage sans perturbation. Mis ensemble, ces trois facteurs prônent en faveur d’une nouvelle approche en matière de stockage pour les entreprises ayant des volumes de données qui se comptent en dizaines de Peta-octets. Pour donner un peu de perspective, un Peta-octet équivaut à environ 100.000 heures de vidéo full HD 1080p.

Une architecture distribuée concentrée en un rack
L’Eternus CD10000 se présente sous la forme d’un rack 42U entièrement autonome contenant l’ensemble des serveurs, baies de stockage, disques et connectique. Le système d’exploitation utilisé est Ceph, logiciel open source capable d’exposer le contenu sous forme de fichier, de bloc et d’objets à partir d’un cluster distribué de nœuds de stockage d’objets sur lesquels les données sont réparties. En théorie, Ceph est capable de gérer jusqu’à 1 Exaoctet (1000 Peta-octets, ou 1 million de Téra-octets), ce qui laisse une marge d’évolution appréciable.

Trois choix de nœuds pour répondre à trois types de missions
Sur le plan matériel, l’Eternus CD10000 peut comporter jusqu’à 224 noeuds lesquels communiquent entre eux via des liaisons InfiniBand double canal de 40 Gbits / s. Le CD10000 peut comporter trois types de nœuds :

Noeud de base – chacun contenant deux processeurs Xeon et 12.6To de capacité brute avec 16 disques SAS de 900 Go à 10000 tours/minute au format 2,5 pouces et un SSD PCI Express pour la mise en cache, la journalisation et les métadonnées.
Noeud capacitif – chacun contenant 252To avec 60 disques 3,5 pouces SATA à 7,200 tours/minute plus 14 disques SAS 900 Go.
Noeud orienté performances – contenant chacun 34.2To de capacité brute en utilisant des disques SAS 2,5 pouces à 10000 tours/minute et PCIe SSD.

Les accès réseau se font au travers d’un lien 10Gbit Ethernet et ses ressources sont exploitables via KVM, Swift et S3.

Capacité et résilience ajustables
La capacité utilisable du système dépend bien sûr du nombre de réplicas de données (deux ou trois par exemple) mis en place pour la protection contre la perte de données. Dans un système de 224 nœuds, le nombre total de disques atteint près de 13 400 disques. Pour parer aux pannes, Fujitsu a décidé d’écarter le RAID et utilise un mécanisme de réplication et d’auto-guérison avec un temps d’arrêt quasi-nul selon Fujitsu. Le niveau de protection peut en outre être revu à la hausse en augmentant le nombre de copies, de un à deux, trois ou quatre selon leur criticité.

Une plateforme évolutive conçue pour durer
L’Eternus CD10000 est conçu pour évoluer avec l’émergence de technologies plus récentes. L’architecture hyperscale du CD1000 permet d’ajouter, de changer et de mettre à jour les nœuds de stockage sans interruption de service. Les racks peuvent notamment être upgradés sans arrêter la machine, le logiciel se chargeant de déplacer les données afin d’utiliser les nouveaux nœuds, opération à l’issue de laquelle les anciens racks peuvent être décommissionnés. Fujitsu travaille activement avec des partenaires et des clients d’ajouter des applications système au CD10000 afin de doter ce dernier de services de cloud computing, de synchronisation de fichiers, et d’archivage de données.

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index