Microsoft Techdays 2015 : le bilan
By   |  March 20, 2015

Avec plus de 12 000 visiteurs sur trois jours, les Techdays Microsoft se sont imposés comme le rendez-vous incontournable des développeurs, mais aussi des entreprises en phase de transformation numérique. C’est l’occasion unique d’être en avance de phase sur les évolutions à venir.

Cette année, les Techdays avaient pour thématique Ambient Intelligence, un concept parapluie qui regroupe en vrac mobilité, cloud, big data, machine learning et objets connectés. Selon Microsoft, l’Ambient Intelligence est à la fois une vision et déjà une réalité, rendue possible par les avancées technologiques de l’électronique, du cloud, du big data et du machine learning. Une vision d’un monde dans lequel la technologie anticipera nos besoins, voire nos intentions. Une réalité car les applications et les objets qui tirent profit de nos actions et des informations à notre disposition existent déjà et nous permettent de faire plus et mieux.

Parmi les innovations mises en avant cette année figuraient Skype Translator, avec traduction en temps réel et à l’oral en anglais, espagnol et bientôt en français (40 langues en mode texte), les voitures connectées ou encore Cortana, l’assistante numérique qui trouvera place sur tous les Windows Phone à venir ainsi que sur Windows 10 prévu cet automne. Cette dernière est l’illustration du Machine Learning si cher à Microsoft, et qui permettra à Cortana d’ « apprendre » au fil des interactions avec les utilisateurs, et de s’améliorer ainsi au fil du temps. Selon Bernard Ourghanlian, directeur de la sécurité informatique chez Microsoft France « L’électricité est devenue totalement transparente, elle a disparue alors qu’elle est omniprésente. Pour reprendre des propos de Mark Weiser, le père de l’informatique ubiquitaire, je suis convaincu que les technologies les plus profondes sont celles qui disparaissent, qui se fondent dans notre quotidien ». Pour Microsoft, le Machine Learning va permettre aux outils informatiques de se programmer et d’apprendre par eux-mêmes. Une transformation rendue possible grâce au développement de processus automatisés et à l’analyse des informations collectées. Cédric Chamayou, chef produit Cortana précise : « Cortana apprend grâce à vous, ou plus précisément grâce à l’ensemble des utilisateurs. Ce processus est possible car le calendrier, l’actualité, la météo ou bien encore les informations sont présentes dans le carnet de notes de Cortana. » Azure Machine Learning est déjà disponible en mode test sur http://azure.microsoft.com/fr-fr/documentation/services/machine-learning/

L’impact de la transformation numérique

C’est au cours des Techdays que Microsoft a levé le voile sur une étude IDC sur l’impact de la transformation numérique sur l’entreprise. Selon cet observatoire IDC pour Microsoft, le numérique redéfinit les relations et l’image des Cols Bleus dans leur environnement professionnel. Cette étude réalisée en janvier 2015 auprès d’un échantillon représentatif de 547 Cols Bleus des secteurs de l’industrie, du commerce et de la distribution, et des collectivités locales, est complétée du point de vue de 75 directions RH et 75 directions opérationnelles au sein d’organisations de plus de 100 salariés issues des mêmes secteurs d’activité. L’enquête et les entretiens menés par IDC pour Microsoft ont permis de déterminer l’impact du numérique sur les fonctions opérationnelles et leur image en interne

Le numérique : facteur d’évolution des relations entre fonctions opérationnelles et managériales
Le numérique touche au cœur même de l’organisation des entreprises. Il redéfinit la circulation d’une information plus accessible, plus exploitable, plus facilement partageable. Désormais pour les fonctions opérationnelles, la transition numérique est synonyme d’une plus grande responsabilisation et autonomisation en raison de l’effacement des intermédiaires et de l’apparition de circuits collaboratifs plus courts.

Cette plus grande transversalité impacte nécessairement l’organisation et les responsabilités au sein des entreprises et des collectivités. 67% des managers expliquent que le numérique a amené une évolution du mode de management vis-à-vis du personnel opérationnel. Pour eux, les domaines dans lesquels cette évolution est perçue comme la plus significative sont la communication avec le personnel opérationnel pour 69% et le gain en termes d’autonomie du personnel opérationnel et de responsabilités pour 67%.

Pour 64% des managers, ces solutions les ont d’ailleurs poussés à revoir les indicateurs déjà en place, et pour 12% d’entre eux, à les déployer. Aux yeux des managers, la mise en place de solutions numériques répond aux trois enjeux majeurs que sont la recherche d’une meilleure compétitivité (52%), l’amélioration du travail en équipes (51%) et de la communication entre salariés (44%). Des différences sectorielles fortes apparaissent dans ce domaine : dans l’industrie, la recherche de compétitivité et de productivité est plus marquée (66%). Dans le commerce, la compétitivité en termes de services client apparait à la 2e place (41%) alors qu’elle est moins présente pour les autres secteurs observés. Pour les Collectivités locales, la recherche de compétitivité s’efface très largement (24%) au profit des notions de communication (67%) et de travail en équipe (67%).

« 57% des fonctions opérationnelles bénéficient d’une plus grande autonomie grâce au numérique. Un chiffre loin d’être anodin qui montre que, si l’innovation est aujourd’hui un levier de compétitivité indiscutable pour les entreprises, il touche aux processus mêmes des organisations. Il transforme les modes de communication internes, bouscule la hiérarchie et redéfinit le rôle de chaque collaborateur pour tendre vers plus de flexibilité, d’efficacité et de confort au travail », analyse Nathalie Wright, directrice de la Division Grandes Entreprises & Alliances de Microsoft France.

Le numérique : levier d’image pour les fonctions opérationnelles

Le numérique, source d’autonomie, d’efficacité et de confort au travail est plébiscité par les Cols Bleus, ils sont ainsi 59% à l’envisager de manière positive, avec comme principaux bénéfices, une plus grande autonomie (57%) et une image de modernité de leur métier (55%).Meilleure réactivité face aux demandes de collègues, plus grande rapidité d’exécution des tâches, plus grand confort au travail.

Pour 68% des opérationnels, le numérique permet aussi de valoriser leurs compétences en interne et leur offrent des perspectives d’évolution non négligeable puisque 53% des Cols Bleus le considèrent comme indispensable pour rester attractifs sur le marché du travail. Un constat particulièrement fort dans le secteur de l’industrie (63%).

Les solutions numériques déployées en entreprise ont par ailleurs déjà changé la nature même du travail de 73% des Cols Bleus interrogés. Et 12% complémentaires estiment que ces changements vont rapidement s’intensifier.

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index