HPC et Entreprise : Un mariage de raison pour booster la croissance
By   |  May 16, 2016

Jusqu’à une date relativement récente guère supérieure à quelques semestres, les systèmes d’information des entreprises, leurs besoins informatiques et les ressources en matière de calcul intensifs n’avaient que peu en commun. C’est en train d’évoluer fortement. Exploration.

C’est un fait, la convergence de l’IT et du HPC est bénéfique à double titre pour les entreprises qui exploitent les offres disponibles de part et d’autre. D’une part cela leur procure des perspectives d’accroissement en matière de capacité de traitement de données, et qui impactent de façon significative et positive leur activité. D’autre part ce vivier est voué à croître au fur et à mesure de la transformation numérique des entreprises, phénomène qui est là aussi, voué à croître.

Qui de l’œuf ou de la poule ?
Plusieurs phénomènes concomitants ont conduit à cet état de fait. Le phénomène du Cloud, qui n’est autre que la traditionnelle sinon historique infogérance, a progressivement muté, changeant à la fois de dimension et de modèle économique pour évoluer vers un modèle que l’on pourrait qualifier d’idéal, permettant aux entreprises de bénéficier de ressources informatiques conséquentes tout en ne payant que la puissance et le stockage consommés. Ce nouvel accès a provoqué un ensemble de réactions en chaîne qui ont ébranlé les fondamentaux que l’on croyait pourtant bien établis.

Accélérateurs d’activité
Le modèle « as a service » a ainsi mis à la portée d’entreprises de toute taille même modestes, les moyens d’atteindre rapidement leurs objectifs et ambitions, et a directement alimenté les nouveaux modèles disruptifs qui ont défrayé la chronique, et permis à des structures compactes, agiles et uniquement armées au départ d’une bonne idée, de menacer le pré carré d’entreprises pourtant bien implantées sur leur secteur depuis des décennies. Le phénomène d’Uberisation de l’économie en est une résultante directe.

Digital Natives mais pas uniquement
Il est intéressant de noter que s’il est assez logique que les premiers à s’engouffrer dans ce nouvel eldorado furent les digital natives principalement issus des secteurs technologiques qui en ont immédiatement compris les bénéfices qu’ils pouvaient en tirer, cela a enclenché un processus irréversible un peu pompeusement nommé, faute de mieux, de transformation numérique. Et qui va jusqu’à toucher les entreprises de tous les secteurs d’activité confondus.

Transformer pour gagner
Car c’est bien de cela qu’il s’agit : la technologie doit être un facilitateur et non une fin en soi. C’est l’activité qui prime, et la transformation numérique doit permettre à une structure d’évoluer vers de nouveaux modèles structurels et organisationnels, alignés pour gagner en agilité et en compétitivité. Et ce faisant, être en mesure de se battre à armes égales avec ces nouveaux entrants disruptifs dont l’innovation n’a d’égale qu’une forme d’arrogance, inconscients qu’ils sont de s’attaquer à plus gros qu’eux… et pourtant capables de les battre sur leur propre terrain !

Usages précurseurs et à venir
Le recours aux ressources conséquentes conférées par le secteur du HPC, croisé avec un modèle de paiement à l’usage, ne coûte ainsi que tant qu’il est mis au service d’une activité génératrice de revenus. Les plans quinquennaux de renouvellement sont progressivement en train de disparaître. L’autre phénomène induit par cette nouvelle donne est l’ouverture des systèmes d’informations, désormais répartis, distribués et hybrides, à de nouveaux usages. Il peut s’agir d’usages déjà existants, comme pour l’analyse de données, mais avec une puissance de calcul sans précédent, ou d’usages naguère hors de portée et qui à leur tour, favorisent l’activité. Les nouveaux paradigmes en matière de machine learning s’appuyant sur le patrimoine jusqu’ici insuffisamment exploité des données de l’entreprise sont de ceux-là. Nous allons passer en revue quelques-uns de ces usages, transposables à tout secteur d’activité.

Le HPC comme facteur d’accélération
Quels que soient les domaines d’utilisation, pour faire face à l’accroissement considérable de la quantité d’informations numériques disponible et à la complexité croissante des systèmes à concevoir, la maîtrise des technologies de modélisation et de simulation, par le calcul haute performance (HPC pour “High Performance Computing”), est devenue une des clefs du succès.

Le HPC désigne l’utilisation de calculateurs puissants pour des applications scientifiques ou techniques. Ces nouveaux calculateurs ou ensembles de calculateurs (« clusters ») rendent possible un développement spectaculaire des performances des applications logicielles tout en ouvrant la voie à des applications inédites dans de nombreux domaines, industriels et de service, à forts enjeux économiques et sociétaux : aéronautique et spatial, transports, énergie, chimie, médecine et biologie, matériaux, environnement, multimédia ou finance…

Toutefois, pour des raisons à la fois techniques et économiques, l’accès au calcul haute performance reste difficile à ces acteurs fondamentaux de la croissance que sont les petites et moyennes entreprises innovantes. C’est pourquoi il est important de les accompagner dans cette démarche. C’est un outil fondamental pour la compétitivité et la capacité d’innovation des entreprises, industrielles et de service. Le HPC permet de développer des produits et des services ou de réaliser des recherches sans passer par les processus classiques d’expérimentation. On peut ainsi mettre au point des avions, des voitures ou des médicaments, en moins de temps et à un coût plus faible, et traiter d’enjeux de société inenvisageables jusqu’alors.

Démarrage et accompagnement
Bien sûr les entreprises ne sont pas livrées à elles-mêmes, et plusieurs initiatives et organismes ont pour vocation de leur mettre le pied à l’étrier du HPC. Outre BPI France par l’intermédiaire d’initiative HPC-PME (voir encadré), il existe un organisme européen, PRACE, qui lance tous les ans son programme SHAPE (SME HPC Adoption Programme in Europe), lequel constitue un programme pan-européen d’adoption du HPC par les PME en Europe. Ce programme vise à sensibiliser et à doter les PME européennes de l’expertise nécessaire pour tirer parti des possibilités d’innovation offertes par le HPC afin d’augmenter leur compétitivité. Selon les responsables du PRACE, le HPC est une technologie puissante qui peut permettre le développement de nouveaux produits ou services, réduire le temps de mise sur le marché et le coût de la R & D et/ou augmenter leur qualité. Le programme SHAPE aidera les PME européennes à surmonter les obstacles à l’utilisation de HPC, comme le coût de fonctionnement, le manque de compétences ou le manque de ressources. Il facilitera le processus de définition d’une solution réalisable sur base HPC et la définition d’un business model adapté.

Navigation

<123>

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index