Tendances 2016 : OPEN SOURCE
By   |  February 19, 2016

Jim Whitehurst, PDG de Red Hat

En ce début d’année 2016, je me réjouis et souhaite partager avec vous les opportunités que la communauté Red Hat nous réserve. L’innovation technologique se poursuit à un rythme soutenu, et le digital couvre désormais quasiment tous les aspects de nos vies. Certains analystes avancent que l’on pourrait atteindre 26 milliards de dispositifs connectés en 2020. Ces dispositifs couplés à des services Cloud ouvrent la voie à quantité d’opportunités pour les entreprises, et je suis fier que Red Hat aide ses clients à adopter une approche Open Source de la transformation numérique.

Une vision globale
Nos clients utilisent des solutions Red Hat pour accélérer leurs opérations, optimiser leur infrastructure et leurs applications en s’appuyant sur les quatre dimensions du datacenter : le système nu, les machines virtuelles, le Cloud privé et le Cloud public. Ces ressources se complètent au sein d’une infrastructure IT globale. Et cette approche globale du datacenter amène toujours plus de clients à vouloir utiliser, protéger et administrer ces quatre ressources distinctes comme une seule. Ils veulent pouvoir compter sur des performances applicatives sûres et cohérentes à l’échelle du datacenter et du Cloud. Les développeurs veulent pouvoir créer des applications une fois pour toutes et les migrer d’un type de ressource vers un autre. Ils veulent avoir le libre choix des technologies qu’ils utilisent, avec un maximum de flexibilité. Et ils veulent tout administrer de façon centrale et unifiée. L’approche Open source et Red Hat le leur permettent.

L’engouement pour les conteneurs, ces environnements virtuels légers qui permettent d’exécuter des applications en tout lieu, a été particulièrement fort cette année. Chaque fois que j’ai une conversation avec des DSI et des experts de la technologie, ils me parlent de leur souhait de déployer des conteneurs dans leur organisation. Chacun cherche le moyen de faciliter le déploiement et l’administration des applications utilisées dans leur entreprise tout en réduisant les coûts d’infrastructure. Red Hat est bien positionné dans ce domaine : nous sommes parmi les principaux contributeurs aux projets des communautés Docker et Kubernetes et nous facilitons l’adoption des conteneurs par les entreprises via Red Hat Atomic Enterprise Platform et OpenShift.

Dans notre monde hyper-connecté, les entreprises devraient s’inspirer davantage de leurs homologues B2C et adopter une stratégie mobile-first. Les DSI commencent à comprendre que Tout tourne autour de l’appli. Et avec des solutions comme Red Hat Mobile Application Platform, OpenShift et OpenStack, les entreprises peuvent désormais laisser leurs applis circuler librement dans l’organisation.

Plus les entreprises seront nombreuses à suivre cette voie et à laisser leurs applis tourner sur tous les terminaux, plus elles aspireront à davantage d’options de déploiement Cloud. Certains y voient une confrontation entre Cloud privé et public. Ils se trompent. Ce sont des options complémentaires, en symbiose. Il ne s’agit pas de choisir l’un ou l’autre modèle de Cloud. Ils vont ensemble. Je pense que la meilleure stratégie est celle qui vise au maintien de la flexibilité. L’objectif devrait être de développer des applications capables de tourner sur de multiples Clouds et dans les datacenters internes. Nous sommes en train d’assister au passage rapide de l’approche traditionnelle de développement et déploiement des logiciels, devenue plus coûteuse et moins fiable avec le temps, par le Cloud.

De nouvelles opportunités
Les avancées des solutions de Cloud public et privé ouvrent la voie à de formidables opportunités pour les clients, et leur adoption par les entreprises s’intensifie. Les déploiements d’OpenStack en environnement de production se multiplient et je pense pouvoir dire qu’OpenStack s’est imposé comme la plateforme de Cloud privé privilégiée par les entreprises. Notre stratégie vise bien sûr toujours les innovations allant dans le sens de plus de choix et de flexibilité pour le Cloud hybride. C’est l’un des arguments clés du nouveau partenariat de Red Hat avec Microsoft. Le Cloud public constitue une part formidable et passionnante des activités de Red Hat et je suis très fier que nous poursuivions nos efforts dans cette voie.

La sécurité n’est pas une nouvelle priorité mais elle demeure à raison une préoccupation majeure des entreprises. Toutefois, la sécurité ne se résume pas à une suite de produits. Elle ne s’achète pas comme une simple commodité. La sécurité relève davantage d’un processus, et d’une culture. C’est un état d’esprit qui se fixe pour priorité de ne consommer du haut en bas de la pile que des technologies intrinsèquement sûres. Red Hat s’attache à sécuriser chaque composant de nos solutions d’infrastructure, surtout si elles participent du déploiement d’applications d’importance critique à grande échelle dans le Cloud.

La sécurité est non seulement complexe mais elle évolue continuellement, avec la mise en œuvre de nouvelles technologies comme celle des conteneurs. D’où la nécessité d’en faire une obsession collective et d’orienter les changements en direction d’infrastructures toujours plus sécurisées.

Conteneurs et sécurité
Récemment, nous avons beaucoup parlé de la sécurité des conteneurs. Les conteneurs sont la source de nombreux avantages, mais ce qu’ils contiennent importe aussi beaucoup. Les conteneurs doivent provenir d’une source fiable, être l’objet d’efforts continus de maintenance tout au long de leur cycle de vie, et il faut qu’ils soient certifiés. Ces derniers temps, nous avons beaucoup œuvré à accompagner les conteneurs Linux de garanties de sécurité robustes, depuis le lancement de Red Hat Atomic Enterprise Platform et OpenShift Enterprise 3 jusqu’à l’établissement de partenariats inédits dans ce domaine et le développement de nouvelles approches de la sécurité des conteneurs. Nous allons poursuivre nos efforts pour que les entreprises puissent adopter facilement des conteneurs avec un maximum de garanties quant à leur sécurité.

Dès 2016 et dans les années qui viennent, nous allons poser les bases de ce qui sera l’héritage IT de demain. Nous devons en prendre conscience. La prochaine génération d’experts devra s’accommoder des décisions que nous prenons aujourd’hui, comme nous-mêmes devons le faire avec les décisions prises par la génération précédente. Il peut être tentant de prendre des décisions rapides pour être opérationnels dans les meilleurs délais, surtout si l’on vous promet de faire des économies. Mais cela mérite réflexion. Nul ne veut se retrouver piégé par une technologie contraignante, comme c’est le cas de trop nombreuses entreprises qui subissent encore les conséquences de décisions prises il y a des années.

Le futur de l’Open Source : les API ouvertes
Nous sommes en train de concevoir la technologie qui va nous accompagner sur la suite de notre route. Demandez-vous si les choix technologiques d’aujourd’hui vous promettent de futurs gains de flexibilité, de portabilité et une liberté de choix suffisante à l’avenir. L’Open Source et les API ouvertes offrent l’éventail d’options le plus large dans le contexte de la migration dans le Cloud d’un nombre croissant d’applications d’entreprise. Pour Red Hat, l’Open Source n’est pas seulement la clé d’une capacité d’innovation accélérée, mais aussi la promesse de liberté et de flexibilité pour éviter aux organisations les contraintes qui les lient à tel ou tel fournisseur à l’approche propriétaire.

Nous sommes à l’aube d’une période fantastique, riche en opportunités et je suis d’ores et déjà impatient de découvrir les avancées que nous connaitrons en 2016. Je tiens à remercier l’ensemble des membres de notre communauté, nos clients, partenaires, contributeurs Open Source et membres de Red Hat. Merci à tous pour votre collaboration et vos efforts et pour nous pousser indéfectiblement à produire le meilleur de l’Open Source pour l’entreprise.

© HPC Today 2019 - All rights reserved.

Thank you for reading HPC Today.

Express poll

Do you use multi-screen
visualization technologies?

Industry news

Brands / Products index